Le blog

Nos actualités

article paru le 10.04.2019 Mon isolation a pris l’eau, que faire ?

Contacter son assurance

En France, chaque année, plus d’un million de foyers sont victimes d’un dégât des eaux. Le premier réflexe à avoir est de rapidement prendre contact avec votre assureur, par téléphone et/ou par courrier. L’intérêt est de déclarer la situation et d’expliquer les premiers troubles constatés de sorte à être indemnisé le plus rapidement possible.

Si vous constatez, quelques mois plus tard, avoir été victime d’un dégât des eaux sans vous en être rendu compte auparavant, il ne faut pas hésiter à contacter votre assureur.

Pour que votre assurance puisse constater les causes et les conséquences du sinistre, un expert technique sera mandaté par votre assureur, qui sera amené à venir sur place. 

Il est possible, suite à l’évaluation retenue par votre assurance, de contester cette dernière en faisant appel à un expert choisi par vos soins. Ce dernier viendra constater les dégâts et donne son point de vue, qui pourrait être différent de celui de votre assurance.

Les risques d’une isolation endommagée

Une isolation endommagée par des dégâts des eaux entraîne une perte de valeur isolante. L'isolation humide ne remplit plus sa fonction principale d'inhibition du transfert de chaleur. Un isolant saturé perd généralement au moins 40 % de sa valeur isolante. Tandis que la fibre de verre est techniquement imperméable, à l'intérieur d'un grenier fermé par exemple, la nappe épaisse retient l'humidité, ce qui dégrade ses propriétés de résistance thermique. La cellulose en vrac, constituée de particules de papier et de tissu pulvérisées, absorbe un grand volume d’eau et se compacte, perdant ainsi les caractéristiques qui en font un isolant efficace.

Peut-on sauver une isolation humide ?

Si une croissance active de moisissure est évidente, le matériau doit être retiré. Le séchage d'une grande surface d'isolant imbibé et la détection de moisissure sont des processus exigeants en main-d'œuvre. Au lieu d'essayer de récupérer des matériaux humides et éventuellement contaminés, la meilleure option peut être l'enlèvement et le remplacement par un nouvel isolant.

L'isolant de cellulose trempé retiendra l'eau absorbée pendant une longue période et résiste au séchage. Pendant ce temps, il dégradera également la structure en bois de votre habitation et déclenchera la croissance de moisissure dans les combles. La cellulose humide n'est généralement pas récupérable et doit être retirée, puis remplacée par un nouveau matériau insufflé.

 

Découvrir nos prestations et faire une demande de devis : https://reseau-aceh.fr/prestations/isolation-thermique

Vous avez une question ? Besoin d'un renseignement ?

Nos experts vous répondent dans les plus brefs délais

En savoir plus

Votre expert

christophe_foills.png

POUCHELON Mickael

04 90 32 42 79
aceh84@orange.fr

Votre expert

christophe_foills.png

Maxime Decamp

04.72.21.00.62
aceh69@orange.fr

Votre expert

christophe_foills.png

CABRERA ROMAIN

05.56.97.91.59
aceh33@orange.fr

Votre expert

christophe_foills.png

Jéremy Brayda-Brun

04 42 77 80 05
aceh13@orange.fr

Votre expert

christophe_foills.png

Jérôme Aramo

04 90 32 42 79
aceh34@orange.fr

Votre expert

christophe_foills.png

Olivier Beaufrere

06.12.12.32.34
c.foills@aceh.com

Votre expert

christophe_foills.png

Alexandre Munoz

04 98 07 88 64
aceh83@orange.fr