Le blog

Nos actualités

article paru le 11.06.2019 Rénovation énergétique ou nouvelle construction ?

Les coûts d’une rénovation énergétique peuvent s’avérer être élevés, selon l'état du bâtiment. Les propriétaires sont donc en droit de se demander, si la reconstruction à neuf de leur bâtiment ne constitue pas une alternative moins coûteuse.

Tout reconstruire à neuf

Repartir de zéro est la meilleure option, si votre bâtiment est beaucoup trop ancien, plus du tout adapté à votre besoin en énergie ou encore si les mesures correctives sont trop importantes. Bien souvent, une nouvelle construction consommera moins d'énergie qu’une bâtisse ancienne rénovée. Cependant, sa mise en place impliquera des coûts élevés qu’il faudra anticiper (transport ou production de matériaux, démolition...).

Bon à savoir :
Contrairement à la réhabilitation énergétique d'un bâtiment ancien, les propriétaires d'immeubles ne bénéficient pas de subventions publiques pour les nouveaux bâtiments.

Se lancer dans la rénovation énergétique

En plus de contribuer à la protection de l'environnement (par la réduction du dioxyde de carbone par exemple), la rénovation entreprise, améliorera visiblement votre confort de vie et votre isolation acoustique. Système de ventilation, fenêtres... tout peut être changer afin de réduire considérablement votre consommation d’énergie.

 Les 3 grands avantages d'une rénovation énergétique :

  • Comparé à la construction neuve, vous faites des économies puisque le coût des travaux est souvent bien moins élevé.
  • Vous prenez soin de votre immobilier et votre bien prend de la valeur.
  • Vous pouvez bénéficier de subventions de l’Etat pour payer une partie des travaux.

Les propriétaires peuvent-ils augmenter le loyer de leurs locataires pour payer une partie des travaux ?

En tant que propriétaire, vous avez la possibilité de répartir une partie des coûts de rénovation avec vos locataires à l'aide du pourcentage dit de modernisation. Ainsi, vous pourrez appliquer une augmentation de loyer après la modernisation du bien. La loi propose de partager ces gains de manière équitable entre le propriétaire et le locataire. Cela comprend les coûts de toutes les mesures d'économie d'énergie, telles que l'isolation des façades, l'installation de vitrages isolants ou d'installations solaires. Les propriétaires doivent informer leurs locataires par écrit au moins trois mois avant l'augmentation de loyer prévue et autorisée. La lettre doit indiquer clairement le coût de la rénovation énergétique, ventilé et réparti entre le nombre de locataires.

L'investissement est donc à la charge du bailleur. Cependant, le locataire, qui voit ses frais de chauffage diminuer, est amené à verser une contrepartie au propriétaire : la "contribution au partage de l'économie de charges" résultant des travaux d'économie d'énergie.

 

N’hésitez pas à nous faire part de vos questions. Le réseau ACEH, spécialiste de l’amélioration de l’habitat, offre de nombreuses prestations de qualité afin d’augmenter votre confort de vie au quotidien.

Vous avez une question ? Besoin d'un renseignement ?

Nos experts vous répondent dans les plus brefs délais

En savoir plus

Votre expert

christophe_foills.png

POUCHELON Mickael

04 90 32 42 79
aceh84@orange.fr

Votre expert

christophe_foills.png

Maxime Decamp

04.72.21.00.62
aceh69@orange.fr

Votre expert

christophe_foills.png

CABRERA ROMAIN

05.56.97.91.59
aceh33@orange.fr

Votre expert

christophe_foills.png

Jéremy Brayda-Brun

04 42 77 80 05
aceh13@orange.fr

Votre expert

christophe_foills.png

Jérôme Aramo

04 90 32 42 79
aceh34@orange.fr

Votre expert

christophe_foills.png

Olivier Beaufrere

06.12.12.32.34
c.foills@aceh.com

Votre expert

christophe_foills.png

Alexandre Munoz

04 98 07 88 64
aceh83@orange.fr