paru le 11.04.2016 Pourquoi traiter sa charpente?

La charpente est l’élément qui permet de soutenir l’ensemble de la couverture de la maison. Composée en très grande majorité de bois, elle demande une attention particulière face aux problèmes d’insectes xylophages et de champignons lignivores. Dans ce contexte, il devient une nécessité absolue de traiter sa charpente, véritable « parapluie de la maison »

 

De fait, tous les éléments en bois d’une maison, au rang desquels la charpente, sont la proie de nombreuses nuisances telles que les insectes à larves xylophages, les termites et les champignons, lesquels peuvent rendre une maison très fragile et dangereuse pour ses occupants. Heureusement il existe des traitements préventifs et curatifs. D’ailleurs, chaque année, plus de 50.000 chantiers font l’objet d’un traitement curatif des bois à la suite d’attaques occasionnées par ces nuisances.

 

Mieux vaut prévenir que guérir

Il convient de maintenir des conditions d’hygiène normales et des mesures telles que nettoyer les abords des maisons (enlever papiers, cartons, bois, etc.), de ne pas entreposer de bois de chauffage contre les murs extérieurs, de supprimer toute source d’humidité anormale (infiltration, etc.), d’exercer une bonne ventilation de l’habitat, de contrôler régulièrement les combles et sous-sols et de contribuer à la prévention d’infestation. En clair, humidité et objets à base de cellulose constituent des sources potentielles de pathologies. Il arrive néanmoins que l’on ait pas suffisamment entretenu sa charpente, que l’on ne soit remonté dans le grenier pendant plusieurs mois. Du coup, le jour où on s’y aventure pour ordonner l’endroit dans lequel on y a entreposé des ouvrages et des vieux bibelots en bois, on découvre avec stupeur la présence de ‘bestioles’ sur sa charpente, des trous de sortie d’insectes, des sciures apparentes…

 

Dans ce cas, ne paniquez pas, mais faites intervenir une entreprise compétente dans ce domaine, qui établira un devis précis basé sur un diagnostic. Ce diagnostic (non recevable pour une transaction immobilière) permettra d’avoir une analyse complète de la situation : nature de l’attaque, localisation de l’infestation, traitement préventif ou curatif…

 

 

Traitement curatif ou préventif ?

La mise en oeuvre d’un traitement des bois contre les insectes à larves xylophages (capricorne des maisons, vrillettes et lyctus) consiste en un nombre déterminé d’opérations qu’il convient de confier à des professionnels afin d’avoir un résultat efficace. S’agissant des traitements dits préventifs, il consiste à sonder l’ensemble des bois pour s’assurer qu’aucune attaque n’est à déplorer, puis d’effectuer des injections dans les ancrages, c’est-à-dire les parties s’encastrant dans le mur, mais aussi de pulvériser des produits certifiés CTB-P+ reconnus pour leur efficacité et leur acceptabilité écotoxicologiques.

Pour ce qui est du traitement curatif, ces opérations consistent en un sondage de l’ensemble des bois pour identifier les zones contaminées, un bûchage des bois infestés pour éliminer les parties vermoulues et sans résistance mécanique, un brossage et dépoussiérage de l’ensemble des bois pour éliminer la vermoulure dans les galeries creusées par les larves et mises à nu par le bûchage, un nettoyage du chantier, un traitement par injection ou inoculation au moyen d’un produit certifié CTB-P+ et une double application de surface sur l’ensemble des faces accessibles pour éviter toute ponte ultérieure.

Une autre méthode consiste à mettre en oeuvre des produits sous forme de gel. Pour ce type d’application, les phases préparatoires restent identiques, seule la partie injection diffère puisqu’elle ne concernera qu’une partie limitée des pièces de bois (grosses sections) et les ancrages.

Vous avez une question ? Besoin d'un renseignement ?

Nos experts vous répondent dans les plus brefs délais

En savoir plus

Votre expert

christophe_foills.png

POUCHELON Mickael

04 90 32 42 79
aceh84@orange.fr

Votre expert

christophe_foills.png

Maxime Decamp

04.72.21.00.62
aceh69@orange.fr

Votre expert

christophe_foills.png

CABRERA ROMAIN

05.56.97.91.59
aceh33@orange.fr

Votre expert

christophe_foills.png

Jéremy Brayda-Brun

04 42 77 80 05
aceh13@orange.fr

Votre expert

christophe_foills.png

Jérôme Aramo

04 90 32 42 79
aceh34@orange.fr

Votre expert

christophe_foills.png

Olivier Beaufrere

06.12.12.32.34
c.foills@aceh.com

Votre expert

christophe_foills.png

Alexandre Munoz

04 98 07 88 64
aceh83@orange.fr