Blog
article paru le
18 août 2021

RÉNOVATIONS ÉNERGÉTIQUES : TOUTES LES AIDES FINANCIÈRES 2018 !

prix façade maison

On ne le sait pas forcément, mais il existe un bon nombre d’aides financières accordées par l’Etat ou la ville afin de vous accompagner dans vos travaux de rénovations énergétiques. La condition commune à toutes ces aides est que les travaux mènent à l’amélioration de la performance énergétique. La liste des travaux éligibles à ces aides est disponible sur le site de l’ADEME.

L’éco-prêt à taux zéro

Cette aide est accessible aux personnes physiques (propriétaires occupants ou bailleurs) sans condition de ressources, et aux sociétés civiles (non soumises à l’IS). Les conditions, pour pouvoir en bénéficier, sont que le logement doit être déclaré comme résidence principale, appartement ou maison, et doit avoir été achevé avant le 1er janvier 1990. Dernier point : ces travaux doivent obligatoirement être réalisés par des professionnels.

Le Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique (CITE)

Le CITE permet de déduire une partie des dépenses éligibles de vos travaux de rénovations énergétiques de l’impôt. Ce montant est plafonné à 8 000€ pour une personne seule, et 16 000€ pour deux. Peuvent bénéficier de cette aide les propriétaires dont le logement est la résidence principale, les locataires et les occupants à titre gratuit. Le logement, appartement ou maison, doit avoir été achevé au moins 2 ans avant le début des travaux.

La TVA à taux réduit

Habituellement, les travaux de rénovation sont soumis à une TVA 10%. Dans le cas de travaux de rénovations énergétiques ce taux baisse à 5,5%. Les propriétaires occupants, les bailleurs, syndicats, locataires, occupants à titre gratuit et SCI peuvent en bénéficier. Le logement peut être principal ou secondaire et doit être achevé depuis plus de 2 ans.

Le programme « Habiter mieux » de l’Anah

Peuvent en bénéficier les propriétaires occupants (revenus inférieurs au plafond – voir site de l’Anah), les propriétaires bailleurs et des copropriétaires pour des copropriétés fragiles. Les conditions sont les suivantes : le logement doit avoir plus de 15 ans et ne pas avoir bénéficier d’autres aides de l’Etat au cours des 5 dernières années.

Il existe d’autres aides telles que les aides des fournisseurs d’énergie (dispositif CEE), le chèque énergie, l’exonération de la taxe foncière, les aides des collectivités locales ou encore l’aide de votre caisse retraite. Avant d’entamer vos travaux de rénovation, pensez à regarder s’ils entrent dans le champ des travaux de l’amélioration des performances énergétiques et demandez conseils auprès des Points Rénovation Info Services pour savoir à quelles aides vous pouvez recourir. Pour plus de détails sur ces différentes aides, consultez le site de l’Ademe, de l’Anah ou de l’Anil.

Suivez-nous sur les réseaux !